Notre Méthode se décompose en 6 étapes que nous vous proposons d’animer avec vos équipes sur une période de 12 mois.
Ce processus démarrant par un point complet avant d’évaluer les axes porteurs d’enjeux pour votre organisations

1/ Où en sommes nous ?

Que vous ayez déjà engagé des actions ou pas, nous évaluons avec vous via un audit de 200 questions et quelques entretiens.
Avant toute prise de décision importante, il s’agit de comprendre la situation, le contexte, l’environnement de l’entreprise, externe et interne.
Quels composants du macro-environnement (aspects politiques, économiques, sociaux, technologiques, environnementaux, et légaux), et du micro-environnement (fournisseurs, clients, distributeurs, concurrents, actionnaires, etc.) ces parties prenantes représentent des opportunités ou au contraire des menaces vis-à-vis de l’entreprise !

Sur quelles forces et les faiblesses internes (ressources, historique, stratégie, opérationnel, etc.),sur quel capital immatériel l’entreprise doit-elle compter ?

Il est primordial de bien connaître cet environnement externe et interne, afin de saisir les opportunités du marché, anticiper et réduire les menaces extérieures, capitaliser sur les forces de l’entreprise et améliorer ses points faibles. Cette première étape met ainsi en lumière une problématique générale pour l’entreprise, comme par exemple une faible présence à l’export, alors que le marché est global. L’étape suivante est alors de se fixer des objectifs à moyen et long terme.

2/ Où allons nous ?

La démarche RSE vise à régler ou anticiper un problème majeur pour l’entreprise. En identifiant les axes porteurs d’enjeux et les externalités spécifiques à la situation et au contexte dans lequel l’entreprise évolue, nous objectivons et organisons  des étapes précises quantifiables et contrôlables. Un plan d’action ambitieux pour qu’il reflète le potentiel de développement durable, mais réaliste avec le modèle d’affaire qui est le vôtre. L’objectif devant s’inscrire dans le Temps et la Soutenabilité.

3/ Comment on y va ?

L’audit de l’étape 1 et 2 nous ayant permis d’identifier les Parties Prenantes, les types de « dialogue » avec eux, les axes porteurs d’enjeux, un plan d’action et un échéancier doit être mis en place.

4/ Quelles actions pour quelles objectifs ?

Qui, quoi, ou… vous connaissez la suite !

5/ Concrètement on fait quoi ?

Une fois les décisions stratégiques et opérationnelles clairement définies, il faut laisser les actions porter leurs fruits… il y aura des Quick Win bien sur, mais aussi besoin de demi-tours…

6/ On contrôle bien sur, et on communique fort ensuite :

Le sujet de la RSE et du Développement Durable peut être exposant défavorablement pour votre entreprise si vous n’avez pas veillé à la corrélation entre le plan et les retours « terrain ».
Ce faisant il est important de veiller à la congruence de votre message et des engagements.
Quel que soit le média, quel que soit le destinataire !
Une Communication Responsable reste une communication que vous pouvez assumer dans cette ère du compte rendu, ou les raisons et les opportunités d’être pris à parti sont aussi nombreuses que vos parties prenantes…..